Pourquoi Tahiti et ses îles font-elles encore rêver ?

Sacrée en juin « Meilleure destination des Outre-Mer 2019 » lors des Victoires du Tourisme, Tahiti reste pour beaucoup LA destination idyllique malgré les 15 000 km de distance avec la France, les nombreuses heures de vol et le prix du billet… Pourquoi ?

Accueil » Pourquoi Tahiti et ses îles font-elles encore rêver ?

Une vision paradisiaque figée par les récits des explorateurs

En 1771, Louis Antoine Bougainville publie ses récits dans un ouvrage intitulé « Voyage autour du monde ». La description de ses aventures et notamment de sa découverte de Tahiti (1768) ou plutôt des « îles (de la nouvelle) Cythère » a figé dans le temps la multitude de clichés qui accompagnent encore aujourd’hui Tahiti et ses îles : les plages de sable fin, le climat agréable, les vahinés exotiques… Bref, un paradis. Ce sont ces mêmes clichés qui sont aujourd’hui exploités dans les stratégies de communication/marketing et ça marche !

Pourquoi ?

[Attention, il n’est pas question de réfuter ici la beauté des paysages, des polynésiens et de leur culture. Il est question ici de compréhension du phénomène car malgré la douceur de la vie tahitienne, 55% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (chiffres 2017 – France Ô) et la vie coûte 39% plus chère qu’en Métropole (chiffres 2016 – Polynésie 1ère) sans parler de la petite délinquance etc.]

Malgré les conséquences négatives qu’engendre le système capitaliste et le développement, les polynésiens continuent à vivre selon leur propre vision de la vie tout en accord avec le rythme de la nature. On est loin de la vie en Métropole… Et c’est aussi ça qui fait rêver. Une vie moins speed, centrée sur la famille, la nature et où, au final, on prend le temps d’apprendre à apprécier la vraie vie. Quand on pense à Tahiti, on imagine une vie douce ensoleillée.

Mais ce n’est pas tout.


La vahiné, un fantasme européen

Photo en noir et blanc d'une vahiné entrain de danser à Tahiti ou à Hawaï

La figure de la « vahiné » représente dans l’imaginaire commun, l’exotisme et le lointain.

Elle invoque la sensualité par les gestes et par le corps accentuée par des vêtements/costumes colorés (parfois très courts), par la beauté de ces longs cheveux de guerrière, l’éclat de la peau magnifiée par le monoï etc.

Malheureusement, La « vahiné » a aussi été assimilée à une forme de sexualité plus ou moins libre.

 » Au vol près, tout se passait de la manière la plus aimable. Chaque jour nos gens se promenaient dans le pays sans armes, seuls ou par petites bandes. On les invitait à entrer dans les maisons, on leur y donnait à manger ; mais ce n’est pas à une collation légère que se borne ici la civilité des maîtres de maisons ; ils leur offraient des jeunes filles ; la case se remplissait à l’instant d’une foule curieuse d’hommes et de femmes qui faisaient un cercle autour de l’hôte et de la jeune victime du devoir hospitalier ; la terre se jonchait de feuillage et de fleurs, et des musiciens chantaient aux accords de la flûte un hymne de jouissance. Vénus est ici la déesse de l’hospitalité, son culte n’y admet point de mystères, et chaque jouissance est une fête pour la nation. Ils étaient surpris de l’embarras qu’on témoignait ; nos mœurs ont proscrit cette publicité. Toutefois je ne garantirais pas qu’aucun n’ait vaincu sa répugnance et ne se soit conformé aux usages du pays.  » Bougainville, Voyage autour du monde, extrait du chapitre IX.

En effet, les explorateurs ont bénéficié d’un traitement de faveur en arrivant à Tahiti. Pour eux, c’était le Paradis ! Dès leur arrivée, ils recevaient en cadeau une femme vierge. Ce n’était pas un simple cadeau, c’était une offrande à ceux qui se rapprochaient le plus d’un dieu. Malheureusement, le Monde n’a retenu que la première version de l’histoire pendant un long moment…


D’autres atouts pour nous faire rêver

Les perles noires de Tahiti

Qui ne connaît pas les perles de Tahiti ? Cette magnifique création de la nature fait beaucoup d’envieuses.

Pourquoi ?

  1. Sa couleur fait penser à un objet magique, sacré
  2. Sa provenance lointaine
  3. Son prix, pas si accessible que ça (ce qui place la perle de Tahiti comme étant un produit de luxe)
  4. Et parce que c’est juste magnifique

Pas d’accord ?


Le fameux monoï de Tahiti !

Car pour avoir des cheveux éclatants, forts et longs, il faut traiter ses cheveux avec de l’huile de coco de Tahiti.

Pour la petite histoire, le monoi traditionnel se conserve grâce au Bernard l’hermite qui est écrasé et ajouter à l’huile de coco.

Si ça vous intéresse, vous pouvez regarder ce reportage à partir de la 3:00 minutes. 👇


La vanille de Tahiti, une référence mondiale

Une pure merveille, n’est-ce pas ? Son odeur gourmande parfume vos liqueurs, vos pâtisseries, vos cosmétiques… Mais tout comme le reste, cette odeur enivrante a un prix car non seulement elle vient de loin mais en plus, la vanille de Tahiti est reconnue comme étant la meilleure au monde !


Et la danse tahitienne… of course !

Nous parlions plus haut de la figure de la vahiné mais il y a aussi la danse tahitienne. Force, grâce, sensualité et élégance sont au rendez-vous ! Il est impossible de penser à Tahiti sans penser au Heiva

photo du heiva 2019

Aujourd’hui, Tahiti et ses îles sont une destination de luxe pour beaucoup, un rêve qui peut être un jour se réalisera. Ces îles continueront d’évoquer l’indomptable et la douceur, le lointain et le sens de l’accueil des polynésiens. De longs et beaux jours sont encore à venir pour ce territoire d’Outre-Mer !

Mahina mag pacifique