Découvrez l’exposition polynésienne de Maleselo Taugamoa

art polynesien

Des îles et des oeuvres : retour sur l’exposition 2018 de Maleselo Taugamoa

Sur la scène montante des artistes polynésiens, il est rare de voir ceux des îles Wallis et Futuna. Parmi les plus connus, vous avez  Anthony Taitusi dans le monde de l’audio-visuel (notamment avec la série Foha Tau), Virginie Tafilagi pour la littérature et Maleselo Taugamoa dans le domaine de la peinture.

En 2016, nous avions eu la chance de rencontrer ce jeune talent futunien, Maleselo Taugamoa, à Paris. Il venait à peine d’ouvrir son atelier situé rue de Gergovie. L’artiste nous avait raconté son parcours depuis son départ de Futuna pour l’armée jusqu’au début de sa vie d’artiste en Métropole. On aura attendu deux ans avant de pouvoir voir cette première exposition futunienne et ça valait la peine !

Le style est figuratif, l’allure est fière, l’inspiration est claire. Aucun doute, ces toiles sont une invitation au voyage, au dépaysement, à la rupture.

Chaque toile correspond à une île. Sur les murs, on peut y voir la Nouvelle Calédonie, la Nouvelle Zealand Hawaï, Samoa, Wallis et Futuna, les îles Fidji etc. Ces représentations facilement assimilables sont enrichies de couleurs vives, de reliefs variés, de motifs complexes. C’est comme si la tristesse et l’adversité n’existaient plus dans ce petit atelier polynésien.

Cette année, l’artiste a, sans aucune équivoque, décidé d’enjamber sa double culture pour affirmer le temps d’une exposition la richesse de celle océanienne. Maleselo n’habite aucune blessure, comme l’écrivait Aimé Césaire, seul le temps le blesse et éloigne, parfois, le souvenir de jours plus chaleureux…

Loin des yeux mais proche du coeur, Maleselo n’a jamais oublié « l’Enfant perdu du Pacifique ».

 

art polynésien

 

art wallis et futuna